Le roi de coeur

Publié le par Nadsat

 

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/49606/gd/1231594615/Le-roi-de-coeur-1966-de-Philippe-De-Broca.jpg

 

Mal accueilli à sa sortie, Le roi de cœur fait partie de ces œuvres devenues cultes au fil du temps. Sorti en 1966, ce film de Philippe de Broca raconte l'histoire d'une ville abandonnée par ses habitants, car piégée par une bombe supposée exploser sous peu. Seul les patients de l'asile psychiatrique y séjournent encore. Un soldat britannique est chargé de désamorcer cette bombe. C'est ce personnage qui servira de modèle d'identification pour le spectateur. Lorsqu'il arrive sur place il découvre un mode de vie totalement fou. Les laissés pour compte le nomme roi de cœur, et il finit par s'attacher à eux.

 

Sous ses apparences de simple comédie, Le roi de cœur nous laisse entrevoir quelque chose de beaucoup plus profond. Le film est en effet empreint d'un lyrisme envoutant, et on se laisse volontairement embarquer dans toutes les folies de ses protagonistes.

 

« Il faut exagérer, sinon il n'y a rien. »

 

Ces derniers choisissent de se déguiser et forme une sorte de société aristocratique. Jamais à court de prétexte pour se réjouir, ils déambulent dans la ville dans l'extravagance la plus totale. Chacun s'est choisi un costume et joue son personnage. La vie est une grande pièce de théâtre, mieux vaut bien choisir son rôle …

 

« Nous avons décidé d'être heureux et rien ne pourra nous en distraire. »

 

Le film montre bien l'opposition entre deux mondes. Celui des aliénés et celui des gens normaux. Ceux qui ont choisi de se tirer dessus pour un bout de territoire. Alors qui sont les plus fous ? Ceux qui se battent pour l'honneur de la médaille, ou ceux qui jouent un rôle et profitent de chaque instant ?

 

« Pour aimer le monde, il faut s'en éloigner. »

 

Au travers de sa mission contre l'horloge piégée à la bombe, le soldat britannique symbolise aussi la lutte perpétuelle de l'homme contre le temps. Il veut profiter de l'instant, mais son avenir et celui de ses nouveaux amis est en jeu.

 

Le roi de cœur est donc une somptueuse fable acidulée qui laisse vraiment à réfléchir, notamment grâce à son final très émouvant.

 

« Je n'ai pas encore compris les règles. - Il n'y en a pas. »

Publié dans Cinéma

Commenter cet article